NOTRE DAME DES DEUX RIVIERES L'église "Saint Denis" a été construite à la fin du 12ème siècle et au 13ème siècle. Avant cette époque, elle ne comportait qu' une nef non voûtée et sans bas-côtés suivie d' un choeur de deux travées avec clocher sur la première. Le mur nord est bien conservé. Il est divisé en trois travées par des contreforts à nombreux ressauts mais peu saillants. On y distingue la trace d' une ouverture murée. Sans doute est-ce la communication directe entre l' église et le cimetière. En effet, ce qui est actuellement un espace gazonné, était autrefois un cimetière. Deux statues ornaient autrefois cet espace. Elles disparurent mystérieurement ces dernières années. L' archivolte, en plein cintre des étroites fenêtres, est soulignée par une moulure biseautée, et, un petit portail en arc brisé s' ouvre dans la seconde travée. La façade occidentale, percée d' une grande rose n' a pas de portail. Côté est, on voit nettement que la construction est asymétrique. De chaque côté de la nef s' ouvrent des ouvertures en arc brisé. Celle de droite a été obturée. Le clocher est une belle tour romane percée, sur chaque face, de deux baies géminées en plein cintre et à nombreux ressauts. Il s' élève à environ 35 mètres. Une flèche octogonale en pierre dont la maçonnerie figure des écailles de poisson, avec pyramidons d' angle, le couronne. Une tourelle, datant du 17ème siècle, a été ajoutée. Elle abrite l' escalier qui mène au clocher. A la fin du 12ème siècle, une chapelle et deux travées voûtées d' ogives est ajoutée au nord du choeur. La clé de voûtes est ornée de visages d' angelots. C' est au 13ème siècle que surviennent les travaux les plus importants : Le percement d' un portail, au sud de la première travée de la nef Une chapelle de trois travées est ajoutée au sud du choeur et de la dernière travée de la nef. On y entre par un portail à gâble protégé par un porche construit un peu plus tard. Une piscine à l' élégante ouverture polylobée et deux fenêtres associant, l' une trois lancettes à un trilobe, l' autre trois lancettes à une rose à cinq lobes, en font une construction représentative de la période dite rayonnante de l' architecture gothique. Sans doute endommagée lors de la Guerre de Cent Ans, l' église sera restaurée au 16ème siècle. A l' intérieur de l' église on peut voir : la dalle funéraire de Denis Descourtreux (1644), un tableau représentant la tête du Christ, un vitrail représentant la descente de la Croix, la dalle funéraire de Madame de Mascrany. Quelques statues ornent l'église : St-Antoine de Padoue, Ste Thérèse de l'Enfant Jésus, St-Sébastien couronné par un ange, Quelques statues ornent l'église : St-Antoine de Padoue, Ste Thérèse de l'Enfant Jésus, St-Sébastien couronné par un ange, St-Denis tenant sa tête dans ses mains, St-Roch et son chien, St-Joseph et l'Enfant Jésus, St-Louis, un moine (peut-être St-Bernard ?), une femme tenant un livre. A droite du maître-autel, on voit l' autel de la Vierge avec la statue de la Vierge et l' Enfant. Au-dessus de cet autel, une fenêtre du chevet a gardé un magnifique vitrail représentant l' Arbre de Jessé. Jessé endormi rêve. Un arbre sort de ses entrailles. Il porte la généalogie du Christ avec, dans le médaillon central tout en haut, la Vierge. La cloche de l' église a été bénite en 1875 et s' appelle Albertine, Rosalie. Paroisse NotreDamedes2rivieres