NOTRE DAME DES DEUX RIVIERES L'Abbatiale « Saint-Nicolas » date du 12ème siècle. En 1081, Hugues de Dammartin, Seigneur du bourg d' Esserent, donne aux moines de Cluny l' église et le bourg. C' est le monument funéraire d' un des descendant, Renaud de Dammartin, qui se trouve entre deux piliers à gauche de la nef. L' église compte parmi les oeuvres majeures de l' architecture gothique en Ile-de-France. Elle a été bâtie des années 1140 jusqu' en 1200. La longueur totale de l' église est de 71 mètres en comptant le porche, qui est profond de 6 mètres ; la largeur est de 21 mètres (12 mètres pour la grande nef et 4,50 mètres pour chaque bas-côté). La hauteur sous voûtes est de 21 mètres pour la nef et 7,50 mètres pour les bas-côtés. L' Abbatiale fut en partie démolie pendant la Guerre de Cent Ans en 1359 et 1436 où les Anglo-Navarrais mirent le feu. En 1944 un bombardement la coupa en deux, endommageant considérablement les voûtes du vaisseau central et la tour côté est du choeur, démolie. Après ce bombardement, des fouilles furent faites. Les fondations d' une première église bâtie vers 980 ont été découvertes. Entre 1160 et 1175, l' église actuelle a été construite en commençant par le porche, puis continuée par le chevet. Les bâtisseurs réunirent ensuite les deux au début du 13ème siècle. Le porche est surmonté d' une tribune et d' une tour (la deuxième n' a jamais été construite). Il comporte trois rangées de voussures décorées de bâtons brisés. Au-dessus d' une frise de feuilles d' acanthe, l' étage supérieur est éclairé par des fenêtres en plein cintre groupées par deux et dont les archivoltes et les piédroits sont soulignés de tores et de colonnettes. La tribune est couverte de trois voûtes d' ogives dont deux sont décorées de bâtons brisés et la travée centrale ouvre sur la nef par une grande arcade en tiers-point. Le porche est une oeuvre complexe : pleinement roman par son style, il reste à la fois dans la tradition du narthex de l' époque carolingienne tout en s' inscrivant dans une perspective novatrice avec l' utilisation de voûtes d' ogives. Le choeur comprend une travée double avec voûte sexpartite  suivie d' une travée simple correspondant aux deux tours, et, un hémicycle couvert d' une voûte à huit compartiments.    Un bas-côté et un déambulatoire sur lequel se greffent cinq chapelles rayonnantes contigues contournent l' ensemble. La construction des parties hautes du choeur s' accompagnera de la mise en oeuvre d' arcs-boutants. Une chapelle haute a été construite au 13ème siècle. Les six travées de la nef sont couvertes de voûtes quadripartites et non plus sexpartites comme dans la travée droite du choeur. L' élévation reste à trois étages mais les grandes arcades retombent sur des piliers cantonnés. Les fenêtres hautes sont composées de deux lancettes surmontées d' une rose à six lobes. L' étage intermédiaire est éclairé par des petites fenêtres. Reconstruite pendant près de 150 ans, l' Abbatiale constitue un précieux témoignage de l' évolution de l' architecture gothique. Les vitraux ont été terminés de poser en 1960. Ils sont l' oeuvre de Messieurs Max Ingrand pour le choeur et la Rosace, Barillet pour les bas-côtés des nefs, Godin pour les verrières du haut de la nef centrale et Le Chevallier pour les verrières de la tribune. Les vitraux du choeur représentent : les prophètes, l' arbre de Jessé, David ancêtre du Christ, l' Annonciation, Saint Pierre et Saint Paul, les Evangélistes, les Pères de l' Eglise. Ceux de la chapelle au-dessus du choeur : la Trinité, Babylone, Jérusalem-Foi-Charité : Espérance, Jérusalem, Babylone. Dans la nef latérale de gauche en bas : Promesse de la Rédemption, Adam et Eve, l' Arche de Noé, Arc-en-ciel, Abraham, l' Alliance, Jacob, Père des douze tribus, Joseph sauve le peuple, Moïse, Délivrance du peuple. Dans la nef latérale de gauche en haut : la Genèse, la Tentation, les 1er jour, 2ème jour, 3ème jour, 4ème jour, 5ème jour, 6ème jour, le Paradis. Dans la nef latérale de droite en bas : l' Immaculée Conception, oeuvre de Grâce, le Baptême, la Confirmation, l' Eucharistie, l' Ordre, le Sacerdoce, la Pénitence, le Pardon, le Mariage, l' Onction des Malades. Dans la nef centrale en haut : la Genèse, la Chute, 1er jour, 2ème jour, 3ème jour, 4ème jour, 5ème jour, 6ème jour, le Paradis. La Rosace du fond représente : le Jugement Dernier. Les monuments funéraires suivants sont visibles dans l' Abbatiale : La statue funéraire de Renaud de Dammartin à gauche entre deux piliers. La pierre tombale de Jacques Germain, Sieur de la Guesdière. La pierre tombale de Dom Hugues du Resnel. Saint Leu, archevêque de Sens, patron de l' église, était prié pour guérir la peur. Il y a également une très belle statue de la Vierge Marie avec Jésus dans ses bras. Paroisse NotreDamedes2rivieres